Blog

13 juin: Commémoration 10ans de jumelage

Commémoration 10 ans du jumelage

Après 10 ans de jumelage entre les écoles d’Akarana (village des environs d’Abalak) et l’école de Grabels, il était bienvenu de marquer l’évènement par une manifestation à Grabels.

La 13 juin nous recevions donc Billou Mohamed Moctar, le maire d’Abalak qui venait marquer de sa présence les différentes animations sur Grabels.

 

L’après-midi commençait avec les enfants et jeunes du centre de loisirs, de la  ludothèque et de l’espace jeunes  qui ont pu découvrir des jeux Touaregs, écouter les contes d’Irénée DOMBOUE  et s’initier au jeu Abalak créé par Marie et Guillaume de la ludothèque ainsi que Yann Issard, DGA de la mairie.

 

Après le gouter et les beignets africains à la banane, le film « A l’école nomade » de Luc Federmeyer fut suivi d’un débat extrêmement riche animé par Pascale Midol et le maire d’Abalak.

Les maires de Grabels et d’Abalak ont exprimé leur attachement à cette coopération avant que le diner Africain préparé par Marie-Louise Wattellier réunisse tout le monde sous les barnum. Le groupe Sunu Keur a enfin, éclairé la nuit de sa musique et de ses danses entrainantes.

 

Le lendemain, le maire d’Abalak est venu rencontrer les élèves des écoles maternelles et élémentaires. Les questions posées par les enfants sont inépuisables et passionnantes ! La classe de Mme Clément a reçu les lettres des élèves d’Abalak en retour de celles qu’ils avaient envoyées en février et un beau projet a émergé pour l’année 2019.

26 mai: Assemblée Générale

L’Assemblée Générale 2018

Elle s’est tenue à Grabels le 26 mai. André Marty nous a présenté un tableau très complet et passionnant de la situation en repartant de l’histoire, en particulier des Peuls, sur les deux derniers siècles

 Les actions 2017 ont été revues : Les financements pour le projet de développement sanitaires dans les 4 villages, le soutien aux écoles via les fournitures alimentaires et le premier parrainage au collège d’Abalak.

Pour l’avenir, l’accent a été porté sur le besoin impératif de fournir les cantines, clé de la fréquentation scolaire et d’avoir une discussion détaillée avec le maire d’Abalak sur les besoins locaux.