Newsletter Septembre  2020

Les parrainages collège

Nos quatre enfants ont terminé leur année scolaire à l’école et au collège Tanat à Abalak.

Photo parraines 2019 2020

 

  • Amatou vient de terminer sa 4ème. Elle réussit plus particulièrement en français, économie familiale et informatique.
  • La seconde Amatou, en 6ème, a de bonnes notes en histoire-géographie et économie familiale.
  • Younouss a intégré l’école Tanat en CM2. Il réussit en récitation.
  • Mohamed a intégré l’école en CE2 Ses notes sont brillantes et il est 1er de sa classe au troisième trimestre.

A noter que les quatre enfants sont félicités pour leur conduite.

Voici un extrait du bulletin d’information de Juillet 2020 de l’école TANAT :

«C’est dans un contexte bien particulier que nous avons passé l’année. Une année rompue, puis reprise à condition de respecter certaines mesures sanitaires. Ainsi donc, après deux mois de rupture, les cours ont repris le 1er Juin pour 45 jours. 45 jours chronos pendant lesquels les enseignants et élèves vont devoir mettre les bouchées doubles pour finir le programme. Nous sommes à une semaine du délai et déjà le programme est exécuté à 100% dans beaucoup de matières. Certains profs ont même entamé les révisions. Les mesures édictées par l’état sont suivies à la lettre. Une mission du Ministère est passée dans l’école la semaine passée pour constater le respect des mesures barrières et la distanciation sociale. En effet, ces mesures étaient la condition de reprise des cours et le gouvernement voulait qu’il n’y ait plus d’interruption des cours afin de sauver l’année. Nous sommes en train de faire reprendre aux élèves leur rythme de travail. Hassane Moumouni, proviseur de l’établissement secondaire TANAT

Bilan de l’année 2019-2020 au primaire «L’année scolaire 2019-2020 s’achève à l’école privée TANAT sur une note de satisfaction générale malgré d’énormes perturbations: la réforme du programme rénové et la pandémie du COVID-19.L’école est restée fermée deux mois durant à cause de la COVID-19. Elle a rouvert le 1erjuin 2020 comme toutes les autres écoles du Niger et le gouvernement a décidé de rattraper ce temps pendant quarante-cinq jours (1er juin au 15 juillet) pour sauver l’année.A TANAT, pour la classe du CM2, les cours se sont poursuivis sur WhatsApp durant toute la période de confinement. Cela a permis à ces élèves de ne rien rater dans le programme à enseigner. Dans le cadre de la prévention de la maladie à coronavirus, toutes les mesures barrières ont été respectées. Nous disposons de quatre dispositifs de lavage de mains placés à l’entrée de la cour de l’école. A chaque reprise de cours (matins et après-midis) et à la fin de la récréation les élèves font la queue pour se laver les mains. Mouhamadoune Abdoussamed directeur du primaire

Merci aux adhérents qui, au travers de leur parrainage, rendent ces scolarités possibles

Les cantines des écoles des villages

Nous sommes en plein préparatifs pour approvisionner les cantines des écoles de nos 4 villages (Sarsadan, Akarana, Ibounkar et  Tasnala) dès la rentrée scolaire. Il est important d’anticiper pour qu’il n’y ait pas de manque. Nous travaillons maintenant en deux cadences : une d’octobre à janvier et une seconde de février à mai.

Les écoles et la Covid

L’association a obtenu un financement partiel de l’Agence des Micro Projets pour équiper les écoles des villages avec des lave-mains. Ils seront prêts pour la rentrée.  Un tiers du programme sera financé par nos ressources propres.

C’est un moyen de développer l’hygiène en général dans un pays ou l’eau est rare.

Au sein de l’association

L’Assemblée Générale se tiendra le samedi 19 septembre à 15h à la maison commune de Grabels.

Nous espérons pouvoir faire une liaison directe avec Adkoul à Tahoua.

 

Au Niger

 

L'assassinat de 6 Français humanitaires et de leurs 2 guides Nigériens a été perpétré le 9 août dernier dans le parc de Kouré, au sud de Niamey. Les Amis d'Adkoul ont dénoncé cette tuerie d'humanitaires d'ACTED venus au Niger servir les plus pauvres. Les Amis d'Adkoul poursuivrons , malgré les exactions de bandits extrémistes, leur action de soutien aux populations défavorisées de l'Azawagh!

La réaction du Président de l'Ong Adkoul, Alhassane Abdoulaye, démontre sur place la solidarité des Nigériens envers les équipes Françaises qui se battent à leurs côtés pour alléger les souffrances des plus pauvres:

Bonjour mes chers amis "d'Amis d'Adkoul",

Les actes inhumains et criminels qui visent les jeunes et autres citoyens européens de tous les âges en Afrique en général et au sahel en particuliers en mission humanitaire/développement sont condamnés et rejetés par les africains. Je suis convaincu qu'un des objectifs, auxquels d'ailleurs nous ne devrons pas céder, véhiculé par les terroristes, est de créer les conditions d'un chaos général dans l'espace africain et même dans le monde. Sans doute, ces criminels n'auront leur place que dans l'anarchie et la terreur. Ils sont prêts à exploiter et à tirer sur toutes les ficelles comme en démontre la vaste campagne développée sur "les forces d'occupation /colonisation" dont est taxé la présence de Barkhane et autres missions militaires européennes au Sahel.

Au delà de ces appréciations et analyses qui font débat depuis un certain temps, nous autres, nous devrons rester et défendre nos convictions d'amitiés, de solidarité, de partage, de tolérance et d'humanité sans lesquels ce monde n'aura pas de sens et d'existence. Plus spécifiquement la francophonie doit être une francophonie des "peuples" et non une francophonie des "courants politiques" qui souvent ne reflètent pas en réalités les opinions des peuples de ce grand espace. Le terrorisme reste un des grands défis auquel le monde est confronté aujourd'hui. Il ya va de l’intérêt de toutes et de tous de travailler à ce que par toutes les manières, nous ne cédons pas face à cette menace.

Cordialement

Alhassane A.

 

ONG ADKOUL

Toutes les informations sur http://www.amis-adkoul.org/