* Mai: Fréquentation en risque

Les nouvelles reçues du Niger nous alertent sur un taux d'abandon scolaire particulièrement important à la suite de la crise fourragere.

Les écoles que nous suivons ne sont pas dans le panel de l'enquete (1à écoles de la municipalité d'Abalak) et les abandons y sont peut-être plus faibles grace aux cantines qui existent dans certaines d'entre elles. Nous vérifierons cela via nos contacts sur place. Mais cela montre l'importance de ces cantines et motive bien le projet que nous avons pour équiper deux villages dans ce domaine.